• Auray. Elections départementales : le Front de gauche se prépare

     Article publié dans OF du 18/01/2015

     

     

    Pour préparer les élections départementales, le Front de gauche a tenu une réunion ce matin à Auray.

    Dans le Morbihan, le Front de gauche présentera des candidats aux élections départementales, les 22 et 29 mars. Pour le canton d’Auray, une réunion a eu lieu ce samedi 17 janvier, au pôle du Penher, afin de préparer le scrutin.

    Dans ce canton, le Front de gauche sera notamment représenté par Michel Couturier, conseiller municipal d'opposition à Pluneret. Son binôme et les suppléants ne sont pas encore désignés.

    Entretien

    Michel Couturier,

    (PCF, Front de gauche), candidat Front de gauche dans le canton d'Auray aux élections départementales, conseiller municipal d'opposition à Pluneret et conseiller communautaire.

    Quel était l'objet de la réunion ?

    Discuter de la plate-forme électorale du Front de gauche, faite au niveau départemental fin décembre avec l'ensemble des partis : PCF, Parti de gauche, Ensemble. Elle constitue une base. On souhaite pouvoir élargir notre programme avec la population locale et d'éventuelles autres forces politiques. La condition première : refuser la politique d'austérité.

    Quelle est votre position vis-à-vis des Verts ?

    Je les avais contactés localement. Ils ont eu la plate-forme. Dans le département, il n'y a pas eu d'accord global entre Verts et Front de gauche. Ici, à Auray, je ne les ai pas revus, mais je tends toujours la main. Lors des discussions, nous étions d'accord presque sur tout.

    La divergence : les Verts sont en faveur de la suppression des départements. Vu les compétences des départements, surtout dans l'action sociale et les solidarités, il n'est pas opportun de supprimer. Le département est un échelon pertinent pour cette compétence.

    Quand les candidats seront-ils investis ?

    On veut d'abord travailler sur le fond, avant de travailler sur les personnes qui vont le représenter. Cette matinée, nous avons discuté des points de la plate-forme, en déclinant ce qui se passe sur notre territoire, comment on peut l'enrichir localement, en assemblée citoyenne. Nous ferons d'autres réunions. On associe adhérents et sympathisants, puis on élargit. On souhaite avoir les candidatures pour la fin du mois. Je suis candidat ; les autres ne sont pas arrêtés : c'est ouvert.

    Quels autres points avez-vous abordés ?

    Nous avons insisté sur la défense du service public. Hôpital, poste... Il faut des services de proximité. Nous avons surtout travaillé sur le social, compétence principale du département. Sur le logement social, avec une vraie demande dans les communes autour d'Auray.

    Nous avons discuté de l'environnement... Le conseil général gère le plan départemental d'élimination des déchets. Une coordination pourrait être trouvée dans les territoires. Pour le pays d'Auray, on demande une alternative à l'incinérateur. C'est aussi un autre modèle économique : développer l'économie circulaire, encourager les ressourceries...

    En matière de transports, pour la desserte des îles, on souhaite la mise en place d'une régie publique. Plus largement, on souhaite plus de démocratie dans le département : des rencontres plus régulières avec les citoyens, développer la concertation.

    Virginie JAMIN.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :